Management des SI > Stratégie SI

Stratégie et gouvernance SI
  • LI-SEC-005 RGPD, maîtriser la règlementation générale sur la protection des données
    RGPD, maîtriser la règlementation générale sur la protection des données
    LIL / LI-SEC-005
    OBJECTIFS PEDAGOGIQUES
    Ce cours présente les différentes formalités obligatoires du règlement général sur la protection des données. Vous apprendrez à gérer les relations entre les personnes physiques et l’autorité de contrôle, à sécuriser les données nominatives au plan juridique dans les entreprises pour être en conformité avec le RGPD.

    PUBLIC
    Directions systèmes d’information (SI), RSSI, directions juridiques, chefs de projets, directions des ressources humaines, responsables comptables, directions du marketing.
    PRE-REQUIS
    Aucune connaissance particulière.

    CONTENU

    Introduction au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD/GDPR)
    - Les fondamentaux juridiques.
    - Historique de la Loi Informatique et Libertés jusqu’au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD/GDPR).
    - Présentation du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD/GDPR).
    - Les enjeux de la protection des données personnelles.
    - La responsabilité de la personne morale.

    Fondamentaux de la protection des données personnelles
    - Les notions essentielles.
    - Le champ d’application du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD/GDPR).
    - Les compétences des autorités de contrôle.
    - Les principes fondamentaux.
    - La nomination d’un délégué à la protection des données personnelles (Data Protection Officer – DPO).

    Les obligations du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD)
    - Désigner un délégué à la protection des données personnelles (DPO).
    - Le rôle du délégué à la protection des données personnelles.
    - S’assurer de la licéité du traitement.
    - Informer les personnes concernées.
    - Sensibilisation et formation.

    Analyser l’impact du traitement et consulter l’autorité
    - Norme de sécurité standard et la sécurité au sein d’une organisation.
    - Réaliser un DPIA (Data Protection Impact Assessment ou analyse d’impact relative à la protection des données).
    - Tenir le registre des activités du traitement.
    - Assurer la sécurité des données.
    - Gérer les droits des personnes concernées.
    - Se préparer à un contrôle.

    Boîte à outils
    - L’intégration de la sécurité dans les projets.
    - Le code de conduite.
    - Les certifications et les labels.
    - Créer et gérer un plan d’actions.
    - Assurer la veille.

    SESSIONS PROGRAMMEES

     

    Accès au calendrier

    VALIDATION

    Evaluation en fin de session

    PEDAGOGIE INTERVENANTS
    Spécialiste Management SI

    MODALITES PRATIQUES
    Durée : 2 jours soit 14 heures avec 7 heures par jour
    Prix stagiaire : 1 561,00 € TTC
    Horaires : 09h00 – 17h30

    ( )
  • LI-MOE-011 Maîtriser les coûts informatiques
    Maîtriser les coûts informatiques
    MCO /LI-MOE-011

    OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

    La maîtrise des coûts est l’un des éléments clés de la rentabilité des projets et des investissements, de la productivité. Après avoir fait le point sur les méthodes actuelles, ce séminaire présente une démarche pour mesurer et contrôler les coûts en vue d’assurer une meilleure gouvernance des systèmes d’information.

    PUBLIC

    PRE-REQUIS

    Directeurs ou responsables de systèmes d’information, responsables d’étude ou d’exploitation et maîtres d’ouvrage. Connaissances de base en gestion de projets informatiques.

    CONTENU

    Les outils de l’entreprise
    - La comptabilité analytique : principes et limites.
    - La gestion budgétaire.
    - Le contrôle de gestion informatique : la mesure des activités, un outil de contrôle de la performance.
    - Le benchmarking : une information externe.
    - Les approches ABC, ABB et ABM.
    - Le champ ouvert aujourd’hui par la place de l’informatique.
    - La DSI : centre de coût, centre de profit ou centre de valeur ?
    IT et sources de coûts
    - La décomposition classique : coûts de structure et coûts de fonctionnement. Limites et règles.
    - Coûts internes et externes. La prise en compte des contrats d’infogérance et des licences Logiciel.
    - Les axes de mesures : management, études, exploitation et assistance. Indicateurs courants.
    - Les points de mesures : l’inventaire des ressources et activités.
    - Les coûts complexes à mesurer : les coûts utilisateurs, les projets, les services.Les mesures efficaces
    - Connaissance des coûts et la maîtrise du budget informatique. L’analyse des écarts. Exemple.
    - Mesure et alignement des projets : la standardisation des budgets projets : WBS et PBS.
    - Standardisation des reportings périodiques et des points de décision.
    - Facturation des services. Prestation unitaire, unité d’œuvre. Identification du client. Prestations multi-utilisateurs.
    - Mesures des activités directement contributives et affectation des coûts hors activités (coût de la hotline, etc.)
    - Mesure de la valeur ajoutée de l’informatique : principe de l’analyse de la valeur. Le calcul du ROI.
    - Objectifs et mesure du niveau de maturité de la DSI.

    Mettre en place son système de mesures
    - L’élaboration du budget informatique.
    - La place d’un plan informatique annuel.
    - Prise en compte de toutes les activités de la DSI. Une approche organisations ou processus ? Emploi des référentiels.
    - Définir une nomenclature détaillée des composantes de mesures : inventaire et structuration des postes.
    - Collecte et agrégation de données (comptables et opérationnelles). Outils décisionnels. Datamart.
    - La validation et la vérification des mesures : analyse des écarts de coûts et de productivité.

    Tableaux de bord et gouvernance du SI
    - Rapports d’analyse. Connaître les sources de coûts.
    - Les tableaux de pilotage : des indicateurs de performance orientés management opérationnel.
    - Balanced Scorecard. Positionnement.

    SESSIONS PROGRAMMEES

    Sessions planifiées

    VALIDATION

    Evaluation de fin de stage

    PEDAGODIE

    Alternance d’exposés, de démonstrations et d’études de cas

    INTERVENANTS

    Spécialiste coûts informatiques

    MODALITES  PRATIQUES

    Durée : 2 jours soit 14 heures avec 7 heures par jour
    Prix stagiaire : 1 561,00 € TTC
    Horaires : 9h – 17h30

    ( )
  • LI-DSI-155 Maîtriser vos contrats de projets informatiques, les clés de la négociation
    Maîtriser vos contrats de projets informatiques, les clés de la négociation
    COI / LI-DSI-155
    OBJECTIFS PEDAGOGIQUES
    Le projet informatique ne se réduit plus à un contrat de réalisation de développements spécifiques. Il présente de nouveaux risques, de multiples facettes et nécessite une démarche juridique adaptée. Ce séminaire propose d’en tracer les grandes lignes sur la base d’expériences vécues.

    PUBLIC
    Maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre (DSI, DI, chef de projet), direction achat de prestations intellectuelles, direction juridique.
    PRE-REQUIS
    Aucune connaissance particulière.

    CONTENU

    Le contrat informatique pour quelle réalité ?
    - La réalité opérationnelle : diversité des projets.
    - La recherche d’un équilibre contractuel autour des enjeux et contraintes pour éviter certains errements.
    - Un contexte réglementaire omniprésent et structurant.

    La phase précontractuelle 
    - Expression des besoins/réglementation/normes. Contraintes. Démarche PGI.
    - Projet d’intégration globale. Niveaux de service attendus de l’externalisation.
    - Offre de contracter : la proposition commerciale. Acceptation de l’offre : expresse/tacite : pièges.
    - Conditions générales : opposabilité. Révocation de la proposition.
    - Distinction marchés publics /contrats privés.
    - Choix du prestataire et les prérequis juridiques.
    - Négociation précontractuelle. Avant-contrats. Protéger le savoir-faire de l’entreprise.

    Le cadrage du contrat au regard des contraintes du projet
    - Encadrement et “séquençage” des discussions, suite à l’étape de sélection du prestataire.
    - Définition d’une structure contractuelle adaptée.
    - Outils de double lecture juridique et financière des principales clauses du contrat.
    - Répartition des responsabilités et principaux indicateurs de gestion et de suivi du contrat.

    La rédaction et la conclusion du contrat
    - Parties technique, juridique et financière.
    - Pouvoirs : mandat apparent, représentation du droit des sociétés. Tiers : sous-traitance, bénéficiaires, autres.
    - Architecture contractuelle et gouvernance du SI. Droit applicable.
    - Echange des consentements. Principe du consensualisme. Vice du consentement.
    - Engagements conditionnels : effet recherché. Objet du contrat et périmètre du projet.
    - Nature des prestations : cohérence avec l’objet. La durée comme levier de négociation.
    - Propriété intellectuelle. Gestion contractuelle, cession de droits, licences, garanties.
    - Faute contractuelle et obligation de moyens/résultat. Clauses limitatives ou exonératoires de responsabilité.

    La fin du contrat informatique
    - Fin paisible : la résolution, la résiliation ou l’expiration.
    - Mécanismes contractuels de gestion des litiges.
    - Contentieux informatique : résiliation ou résolution devant le juge. Sortie de contrat préméditée.
    - Transaction. Réversibilité. Passage de relais. Garantie, plan, prix de la réversibilité.

    SESSIONS PROGRAMMEES

     

    Uniquement en intra : contactez votre site Institut 4.10

    VALIDATION
    Evaluation en fin de session

    PEDAGOGIE
    Alternance d’exposés, de démonstrations et d’études de cas
    INTERVENANTS
    Spécialiste contrats informatiques

    MODALITES PRATIQUES
    Durée : 2 jours soit 14 heures avec 7 heures par jour
    Prix intra : contactez votre site Institut 4.10
    Horaires : 09h00 – 17h30

    ( )
  • LI-DSI-150 Usages et impacts de la signature électronique
    Usages et impacts de la signature électronique
    SIG / LI-DSI-150
    OBJECTIFS PEDAGOGIQUES
    La signature électronique est un mécanisme très encadré qui permet d’obtenir facilement des gains de productivité élevés. Ce stage, très opérationnel, vous permettra de connaître le cadre juridique régissant son usage ainsi que les moyens et outils à mettre en oeuvre pour optimiser son utilisation.

    PUBLIC
    Chefs de projet métiers, DSI, RSSI, MOA, responsables des études informatiques, responsables dématérialisation.
    PRE-REQUIS
    Expérience de gestion de projets informatiques et/ou de mise en place de processus métier.

    CONTENU

    La signature électronique : définition et usages
    Les concepts et principes de la signature électronique.
    Les enjeux et gains liés à son usage.

    Le cadre juridique
    Les lois, décrets et arrêtés.
    Les différents niveaux de mise en oeuvre.
    Les recommandations de l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI).
    Le Référentiel Général de Sécurité V2 (RGS) et le Règlement européen.
    Le RGS : une obligation pour les autorités administratives et une bonne pratique pour les entreprises.
     
    Les usages actuels
    Les usages métiers, internes et externes.
    L’adaptation des moyens aux enjeux.
    Le choix du niveau de sécurité.

    Travaux pratiques
    Déterminer le niveau optimal de qualité d’un certificat numérique.
     
    Les impacts de l’usage de la signature électronique
    Les impacts sur le système d’information et sur les applications.
    Les conséquences sur l’organisation.

    Travaux pratiques
    Identifier les impacts de la mise en place de la signature électronique sur une application métier.

    Les outils
    L’état de l’art.
    Les logiciels et services du marché.
    Le choix sur l’internalisation ou l’externalisation.

    Travaux pratiques
    Identifier les impacts de la mise en place de la signature numérique sur une application métier.

    Les normes et standards
    Les normes et formats : P7, Xades, PDF Signature et Pades.
    Les éléments de constitution et de conservation de la preuve électronique.

    Travaux pratiques
    Produire, visualiser, horodater et valider des signatures électroniques dans différents formats.

    Le RGS et les référentiels documentaires
    Les différents documents à produire : politique de signature, de validation et de gestion des preuves.
    Les recommandations du RGS : analyse de risques et évaluation des menaces.

    Travaux pratiques
    Définir le contenu d’une politique de signature numérique.

    L’optimisation d’un projet de signature électronique
    Les budgets et les délais.
    Les points-clés de la conduite du changement.

    SESSIONS PROGRAMMEES

     

    Accès au calendrier

    VALIDATION

    Evaluation de fin de session

    PEDAGOGIE
    Alternance d’exposés et de travaux pratiques
    INTERVENANTS
    Spécialiste réseau et sécurité

    MODALITES PRATIQUES
    Durée : 2 jours soit 14 heures avec 7 heures par jour
    Prix stagiaire : 1 252,00 € TTC
    Horaires : 9h – 17h30

    ( )
  • LI-DSI-118 E-commerce : réussir son projet

     

    E-commerce : réussir son projet

    SEC / LI-DSI-118

    OBJECTIFS PEDAGOGIQUES
    Définir et mettre en œuvre une stratégie e-commerce opérationnelle est devenu incontournable pour s’imposer dans son secteur d’activité on-line. Ce stage vous donnera toutes les clés, tous les conseils pour savoir vendre via Internet et maîtriser l’ensemble des indicateurs pour mesurer le ROI en temps réel.

    PUBLIC
    Responsable de projets Web/e-Commerce, responsable communication, responsable e-Business, équipe projet e-Commerce.
    PRE-REQUIS
    Bonnes connaissances des projets Web.

     
    CONTENU

    Etat de l’art du e-commerce
    - Le marché du e-commerce dans le monde.
    - Les e-consommateurs français.
    - Les sites référents et grandes tendances du e-Commerce.
    - Les perspectives et nouvelles formes de commerce.
    Travaux pratiques
    Audit des sites référents : ce qui marche… et ne marche pas. Portrait robot de l’e-acheteur.

    Les étapes clés d’un projet e-commerce
    - Structuration du catalogue produits/services.
    - Le cas du multi-catalogue et du catalogue spécifique par type de clientèle.
    - Le passage de commande et les processus de gestion.
    - Le traitement du paiement.
    - La gestion de la relation client.
    - Le service après-vente : gestion des retours, loi Chatel…
    - La génération de trafic : référencement naturel, publicité…
    Travaux pratiques
    Portrait-robot de l’e-acheteur : décryptage du parcours de l’e-acheteur sur Internet.

    Les points fonctionnels à baliser sur un projet e-commerce
    - La gestion des catalogues, des contenus (provenance), l’administration des prix, des promotions…
    - La mise en place de solutions multisites : multipays, multimarques, multicatalogues… Les pièges à éviter.
    - Nos recommandations sur le tunnel d’achats.
    - Enregistrement client, code réduction, sauvegarde du panier, paiement…
    - Les processus de suivi de commande et la gestion de l’après-vente.
    - Les choix en termes d’IHM ? Quel type d’interface pour quelle catégorie de clientèle ?
    Travaux pratiques
    Concevoir une page d’accueil dynamique : l’art de la e-vitrine.

    L’apport des fonctions sociales
    - Constitution d’une réputation numérique positive : gestion des commentaires, implication des influenceurs.
    - Création d’un climat rassurant pour déclencher les transactions…
    - Marketing viral : utilisation des réseaux sociaux grand public, constitution de son réseau social…
    - “Crowdsourcing” : technique collaborative pour rester au contact de ses besoins utilisateurs.
    - Les mécanismes de génération de trafic et leur efficacité : référencement, marketing viral, Serious Game…
    Travaux pratiques
    Plan Web-marketing pour générer un trafic qualifié sur son site e-Commerce.

    SESSIONS PROGRAMMEES

     

    Accès au calendrier

    VALIDATION                                           INTERVENANTS
     
    Evaluation en fin de session                       Spécialiste E-commerce


    PEDAGOGIE
    Alternance d’exposés et de travaux pratiques

    MODALITES PRATIQUES
    Durée : 2 jours soit 14 heures avec 7 heures par jour
    Prix stagiaire : 1 252,00 € TTC
    Horaires : 9h – 17h30

     

    ( )
  • LI-DSI-105 Tableaux de bord des SI, piloter la performance
    Tableaux de bord des SI, piloter la performance
    SIT / LI-DSI-105

    OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

    Ce stage vous montrera l’intérêt des tableaux de bord pour piloter la performance de vos systèmes d’information. Vous apprendrez à choisir les indicateurs pertinents en fonction de vos besoins et objectifs afin de mesurer la qualité des services utilisateurs, de la maintenance, de l’exploitation et des études.

    PUBLIC

    PRE-REQUIS

    Directeurs des systèmes d’information, tout autre responsable SI, ingénieurs, chefs de projet et tout autre acteur concerné par le pilotage de la performance des SI. Connaissances de base du pilotage d’une DSI.

    CONTENU

    Introduction
    - Le rôle du tableau de bord.
    - Formalisation des objectifs.
    - Définir les indicateurs.
    - Intégrer les composantes de la performance.
    - Pertinence des indicateurs SI.
    - Utiliser les tableaux de bord.Le tableau de bord des services utilisateurs
    - Approche informatique versus système d’information.
    - Etude de la productivité des utilisateurs.
    - Coûts cachés.
    - Analyse des problèmes fréquemment rencontrés.
    - Satisfaction des utilisateurs.
    - Lien entre niveau de service et budget.
    - Principaux indicateurs du tableau de bord.
    Travaux pratiques
    La collecte d’informations. Tableaux de bord orientés services utilisateurs.Le tableau de bord de la maintenance
    - Gestion de projet et maintenance des applications.
    - La courbe traditionnelle de la maintenance en fonction du cycle de vie de l’application.
    - Quand faut-il remplacer ses applications ?
    - Evaluer la qualité de la maintenance ?
    - Le non-investissement sur la dévalorisation des actifs informatiques et l’augmentation des charges de maintenance.
    - Principaux indicateurs du tableau de bord de la maintenance.
    Exercice
    Suivi du cycle de vie de l’application. Mesurer la qualité de la maintenance.Le tableau de bord de l’exploitation
    - Piloter efficacement l’exploitation.
    - Cas de la disponibilité : vision technique versus vision utilisateur versus vision entreprise.
    - Suivre l’évolution.
    - Tableau de bord d’un centre informatique traditionnel.
    - Statistiques d’utilisation des ressources informatiques.
    - Principaux indicateurs du tableau de bord.
    Travaux pratiques
    Différentes pistes pour piloter la performance de l’exploitation.Le tableau de bord des études informatiques
    - La trilogie : respect du cahier des charges, des délais et des budgets.
    - Comment évaluer la qualité des études ?
    - Cas de la qualité des projets : erreurs versus défauts.
    - L’impact des ressources humaines sur la réussite des projets.
    - Le degré de satisfaction des équipes informatiques.
    - Les raisons principales de l’échec.
    - Limite de l’approche maîtrise d’ouvrage – maîtrise d’œuvre.
    - Modèle de pilotage des études intégrant la valeur et les coûts futurs de fonctionnement.
    Exercice
    Etude en groupes de tableaux de bord. Réflexion sur les principaux indicateurs.

    SESSIONS PROGRAMMEES

    Accès au calendrier

    VALIDATION

    Evaluation de fin de stage

    PEDAGOGIE

    Alternance d’exposés et de travaux pratiques

    INTERVENANTS

    Spécialiste tableaux de bord si

    MODALITES PRATIQUES

    Durée : 2 jours soit 14 heures avec 7 heures par jour
    Prix stagiaire : 1 438,00 € TTC
    Horaires : 9h – 17h30

    ( )
  • LI-DSI-035 Analyse économique et financière d’un projet
    Analyse économique et financière d’un projet
    AEF / LI-DSI-035
    OBJECTIFS PEDAGOGIQUES
    La maîtrise économique des projets informatiques implique un processus de gestion du budget adapté. Le projet est en effet un investissement et ses composantes s’avèrent complexes. Ce cours offre aux participants la synthèse des acquis dans ce domaine.

    PUBLIC
    Ce cours s’adresse aux responsables d’étude, contrôleurs de gestion IT, directeurs de projets, consultants.
    PRE-REQUIS
    Connaissances de base en gestion de projets informatiques et en gestion de budgets.

    CONTENU

    La valorisation des résultats des projets
    - Valoriser les résultats du projet : ROI, coût de possession totale du système (TCO), autres mesures disponibles.
    - Les décisions sur l’objectif financier du projet.

    L’analyse économique des projets
    - Le plan de financement du projet : du budget projet au budget organisation. La période d’engagement des dépenses.
    - Constitution d’un historique des coûts de projet dans une organisation.
    - Données existantes, structure type de coût de projet, lien avec les outils de gestion de portfolio, comptables, etc.
    - Différentes formes de budget : répartition comptable, par types de frais, selon une nomenclature spécifique.

    Les composantes du coût d’un projet
    - Les coûts prévisibles : processus technique, de management, de support.
    - La décomposition entre coûts internes et achats externes.
    - Les coûts des évolutions : cahier des charges, plates-formes, externes.
    - Expertises techniques, le management, la comptabilité, aspects juridiques… Comment les prendre en compte ?
    - La gestion financière des incertitudes : estimation des risques, calcul d’une provision, imprécisions d’estimation.

    L’estimation du budget
    - Techniques : estimation analytique, Bottom-Up/Top Down, WBS. Estimations paramétriques.
    - Gestion des estimations : analyse critique des résultats, formaliser pour pouvoir réutiliser.
    - Approches spécifiques. Coûts et nécessités de la précision des estimations. Coût des ressources internes.
    - Estimation du coût réel des prestataires au forfait (support, management et facturation).
    - Modèle de l’entreprise. Prise en compte des immobilisations, des évolutions pluriannuelles du budget.

    Le suivi du budget
    - Procédures de suivi du budget, les rôles, les outils. Moyens de suivi.
    - Seuils d’alerte et mécanismes de décision associés. Correspondance entre codes comptables et codes budgétaires.
    - Reporting normalisé par l’approche EVM. Révisions du budget en cours de projets.
    - Calcul du reste à faire. Projection des constats du suivi sur le budget du projet “à fin”.
    - Prise en compte des évolutions et des écarts structurels de prévision. Recalage budgétaire, gestion des priorités.

    SESSIONS PROGRAMMEES
     Accès au calendrierVALIDATION
    Evaluation en fin de session

    PEDAGOGIE INTERVENANTS
    Spécialiste investissement

    MODALITES PRATIQUES
    Durée : 2 jours soit 14 heures avec 7 heures par jour
    Prix stagiaire : 1 561 € TTC
    Horaires : 09h00 – 17h30

    ( )
  • LI-DSI-032 Direction de projets informatiques
    Direction de projets informatiques
    MAP / LI-DSI-032

    OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

    Diriger un projet informatique implique une approche pragmatique du projet, la capacité à gérer des environnements complexes et hétérogènes, et la maîtrise de techniques et outils de gestion. Basé sur les bonnes pratiques constatées et les référentiels actuels (PMI, CMMI), ce séminaire propose des réponses concrètes aux trois impératifs des projets, la maîtrise du coût, du délai et de la qualité. Il démontre également le rôle critique que joue le chef de projet en insistant sur l’importance de la communication, de la gestion du changement et du leadership dans sa mission.

    PUBLIC

    PRE-REQUIS

    Ce séminaire s’adresse à des chefs de projet débutants ou bénéficiant d’une première expérience et qui veulent approfondir l’ensemble des facettes de leur fonction. Aucune connaissance particulière.

    CONTENU

    La direction de projet informatique
    - Constats, bonnes pratiques et projet reconnus.
    - Rôles : maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre, chef de projet utilisateur, chef de projet informatique.
    - Démarches projet : séquentiel, incrémental, évolutif.
    - Compétences attendues du chef de projet, les domaines de connaissance du PMI, l’évolution du métier.
    - Rôle du chef de projet suivant les entreprises.
    - Spécificités des philosophies de projet agiles.
    - Niveau de maturité de l’entreprise (référentiel CMMI).
    - Critères de succès d’un projet : déterminer, valider et suivre sur la durée.Les éléments essentiels pour le démarrage d’un projet
    - En amont du projet, le “ business case “, l’analyse de la valeur, le ROI ou valeur ajoutée.
    - Lettre de mission du chef de projet ou comment asseoir sa légitimité et son rôle.
    - Plan Projet : choix et mise en place des processus et des règles sur le projet.
    - Comment le projet s’inscrit-il dans les normes et standards d’entreprise ?
    - Déterminer les facteurs Qualité du projet, les moyens et mesures Qualité associés.
    - Adapter le plan projet à la nature du projet (développement, intégration, mise en place de progiciel, déploiement…)Maîtriser les délais et les risques
    - Définir la liste des travaux, les erreurs courantes, les règles.
    - Planification des travaux : règles de construction d’un PERT.
    - Plan de charge des équipes. Techniques d’estimation de charge.
    - Estimation des coûts.
    - Gestion du temps sur le projet : l’ensemble des moyens et outils de gestion adaptés.
    - Direction simultanée de plusieurs projets.
    - Identifier et évaluer l’impact des risques projet.
    - Prévoir un tableau de bord de maîtrise des risques.La communication Projet
    - Identifier les “cibles” de communication, les parties prenantes, les acteurs impliqués, les unités opérationnelles.
    - Règles d’une bonne communication. Gestion du message et des interlocuteurs.
    - Phases et outils de la communication Projet, le plan de communication.
    - Les outils de planification pour communiquer.Organiser le management d’équipe
    - Structuration des équipes : mise en place, formation, intégration des collaborateurs, gestion de leur départ.
    - Identifier les compétences individuelles et motivation des collaborateurs.
    - Affecter les travaux : définir, challenger, vérifier et valider l’accord.
    - Contrôler les délais et résultats.
    - Créer la performance des équipes, travailler sous la pression des délais.
    - Règles pour accélérer le développement de l’équipe et sa cohésion. Prendre une décision en équipe.
    - Gérer les conflits et négocier, les principes et règles.Les enjeux du management transversal, le leadership
    - Diriger sans pouvoir hiérarchique. Rapports avec les hiérarchies.
    - Impliquer les directions de l’entreprise sur son projet.
    - La direction des “ contributeurs ponctuels “ informatiques ou métier, leur place dans l’équipe projet.
    - Savoir challenger un participant à temps partiel d’une autre direction.
    - Travailler en équipes pluridisciplinaires, malgré les différences “ culturelles “.
    - Cas des projets multisites, emploi des outils de travail à distance. Outils collaboratifs.

    Pilotage opérationnel du projet
    - Choix du mode de reporting dans les équipes.
    - Problématique de l’analyse des dérives, loi des 90%.
    - Indicateurs d’avancement projet. Estimation continue du “ Reste à Faire “.
    - Indicateurs financiers. L’EVM (Earned Value Management).
    - Tableaux de bord du chef de projet, les indicateurs à surveiller, l’apport du BSC.
    - Comité Projet, comité de pilotage, réunions techniques, revues, la gestion de crises.
    - Processus de gestion des évolutions, son dimensionnement, sa mise en place.
    - Gestion des anomalies : règles. Optimiser les reprises et anticiper.

    Pilotage des prestations externes
    - Cadre légal.
    - Objectifs et étapes de la réalisation, cahier des charges, contrat et moyens de contrôle et de réception.
    - Suivi technique et contractuel du prestataire.
    - Délégation de personnel : le recours à l’assistance technique forfaitaire.
    - Intégrer des collaborateurs en assistance technique.

    Conduire le changement
    - Analyse du changement (processus, acteurs, culture et organisation).
    - Identifier leviers et résistances. La conduite du changement.
    - Définition d’un plan de conduite du changement.
    - Règles de base pour les informaticiens dans leur rapport avec les utilisateurs.

    Bilan de projet et synthèse
    - Arrêter un projet “ à temps “ : indicateurs et règles.
    - Savoir transmettre aux services Production, Support ou Maintenance. L’apport d’ITIL.
    - Clôture administrative du projet.
    - Bilans de projet et la capitalisation et diffusion de l’expérience.
    - Synthèse des meilleures pratiques de direction de projet informatique.

    SESSIONS PROGRAMMEES

     Accès au calendrier

    VALIDATION

    Evaluation de fin de stage

    PEDAGODIE

    Alternance d’exposés, de démonstrations et d’études de cas

    INTERVENANTS

    Spécialiste gestion de projets

    MODALITES  PRATIQUES

    Durée : 3 jours soit 21 heures avec 7 heures par jour
    Prix stagiaire : 2 302 € TTC
    Horaires : 9h – 17h30

    ( )
  • LI-DSI-016 ROI, retour sur investissement, améliorez la rentabilité de votre informatique
    ROI, retour sur investissement, améliorez la rentabilité de votre informatique
    ROI / LI-DSI-016

    OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

    Il est indispensable que les entreprises maîtrisent les coûts de leur système d’information et mesurent la valeur créée. Ce séminaire vous apportera les éléments pour comprendre les techniques utiles à l’évaluation des coûts et des ROI et choisir celles qui s’adaptent le mieux à vos besoins.

    PUBLIC

    PRE-REQUIS

    DSI, directions financières et contrôleurs de gestion, responsables informatiques, responsables qualités, auditeurs Connaissances de base en gestion de budgets.

    CONTENU

    Introduction : problématique et enjeux
    - Enjeux et limites des modèles actuels de contrôle de gestion et d’approche de la valeur économique.
    - Evolution du contrôle de gestion dans l’informatique. Les spécificités. Rôle et place de la mesure du ROI.
    - L’évaluation du service informatique.
    - L’informatique centre de coût ou de valeur.
    - Mesure des coûts et modèles pour la gestion du SI.
    - Zoom sur le service Delivery d’ITIL.Définitions et fondamentaux du domaine
    - Plans comptables. Processus budgétaire, comptabilité analytique et générale. Présentation du cycle de gestion.
    - Grandes classes de coûts informatiques. Méthodes de mesure de gains : VAN, TRI, Payback Period, EVA.
    - Difficultés de mise en application. Repérage et analyse de la performance.
    - Méthodes de mesure des coûts. Les approches classiques : coût direct, indirect, complet.
    - L’approche processus et ses déclinaisons : ABC, ABM, ABB, TCO. Définitions et exemples d’application.
    - L’approche par la valeur. La chaîne de la valeur selon Porter. Bénéfices tangibles/ intangibles. Le contexte de la DSI.
    - Interactions entre contrôle de gestion et gestion du SI. Les leviers : approche exogène et endogène.
    - La démarche de conception d’un système de contrôle de gestion informatique.Mesurer la contribution de l’informatique
    - Business Case, Val IT et Portefolio : outils de pilotage et de mesure du ROI sur les projets
    - Le Business Case. Définition, rôle, démarche de mise en œuvre d’un Business Case.
    - Val IT et gestion du portefeuille de projets. Sélection des projets (métrique et qualification).
    - La mise en application des décisions.
    - Le TCO : réflexion sur les coûts informatiques.
    - Concepts, enjeux, limites et calcul du TCO.- Benchmarkeurs du marché. Difficultés d’application.Démonstration
    Exemple de déclinaison du TCO sur les processus, les centres d’activité et de responsabilité, les budgets informatiques et la facturation des services aux clients

    Mesurer et piloter la performance du SI
    - The Balanced ScoredCard.
    - Objectifs. Démarche de mise en œuvre d’un BSC.
    - Exemple selon les perspectives Clients, Finances, Evolutivité, Efficacité.
    - Le BSC, outil de communication efficace :présenter l’évolution de la performance.
    - Processus budgétaire.
    - Elaboration du budget et suivi. Evaluer la performance du processus. Elaborer des présentations claires.
    - La facturation des services.
    - Problématique. Modèles de facturation. Besoins du client. Typologie des modes de refacturation.

    SESSIONS PROGRAMMEES

    Uniquement en intra : contactez votre site Institut 4.10.

    VALIDATION

    Evaluation de fin de stage

    PEDAGOGIE

    Alternance d’exposés, de démonstrations et d’études de cas

    INTERVENANTS

    Spécialiste

    MODALITES  PRATIQUES

    Durée : 2 jours soit 14 heures avec 7 heures par jour
    Prix intra : contactez votre site Institut 4.10
    Horaires : 9h – 17h30

    ( )
  • LI-DSI-003 Analyse de la valeur des systèmes d’information
    Analyse de la valeur des systèmes d’information
    AVA / LI-DSI-003

    OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

    La valeur est le ratio entre l’aptitude d’un système à satisfaire les vrais besoins des utilisateurs et son coût. L’analyse de la valeur permet d’optimiser ce ratio dans les phases amont des projets et l’élaboration des portefeuilles de projets. Ce séminaire vous montre comment mettre en œuvre une démarche de conception consensuelle entre maîtrise d’ouvrage, maîtrise d’œuvre et utilisateurs, en vue d’optimiser la valeur des systèmes d’information. Il vous présente en détail les outils méthodologiques de cette démarche, sa rentabilité et ses limites.

    PUBLIC

    PRE-REQUIS

    Ce séminaire s’adresse à tous les acteurs impliqués dans la conception des systèmes d’information : DSI, directeurs et chefs de projets maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre et utilisateurs. Aucune connaissance particulière.

    CONTENU

    Les spécificités de la démarche “Analyse de la Valeur”
    - Définitions : valeur, analyse fonctionnelle, analyse de la valeur, management par la valeur.
    - Les normes françaises et européennes.
    - Les spécificités de la démarche : conception en groupe pluridisciplinaire animé.
    - La conception au vu des coûts et la dissociation par services rendus.
    - Les coûts complets des systèmes informatiques.
    - Les coûts complets des systèmes d’information.
    - La structure du processus de l’analyse de la valeur.Les concepts de base de l’analyse fonctionnelle des besoins
    - L’analyse des causes d’écarts entre l’expression des besoins des utilisateurs et leurs besoins réels.
    - Les concepts et le vocabulaire de l’analyse fonctionnelle.
    - Les fonctions de service, leurs natures, leurs niveaux. Les contraintes.
    - Les règles pour l’expression des fonctions de service.L’arbre des fonctions de service
    - L’arbre des fonctions de service, grille d’analyse en termes d’arborescence de services rendus.
    - L’élément-clé de l’ensemble du processus de conception.
    - Les règles de construction de l’arbre des fonctions.
    - Les outils d’aide à l’élaboration de l’arbre : diagramme du milieu environnant, matrice des interacteurs.
    - L’analyse des fonctions par élément, la recherche intuitive, la validation des fonctions.Les performances attendues des fonctions de service
    - Les critères d’appréciation des performances des fonctions, avec leurs niveaux et la flexibilité associée.
    - La négociation des performances attendues.
    - Les outils d’aide à l’appréciation des performances attendues.
    - Les coûts récurrents du système existant, les enjeux réellement mobilisables.
    - Hiérarchisation des fonctions de service.
    - Les niveaux acceptables des coûts récurrents et investissements par fonction de service.La recherche de solutions conceptuelles
    - Les solutions conceptuelles, en amont des techniques.
    - Le principe de structuration des systèmes par les performances et les outils associés.
    - Les méthodes de créativité en groupe.
    - La recherche de solutions conceptuelles par fonction de service.
    - La combinaison des idées.La mesure de la valeur des systèmes
    - La mesure instantanée de la valeur d’un système.
    - La mesure instantanée de l’accroissement de valeur apportée par un projet ou un ensemble de projets.
    - Relation entre fonctions de service et solutions.
    - Niveau de satisfaction des performances attendues par fonction de service.
    - Investissement et gain récurrent par fonction de service.
    - Corrélations avec l’importance relative de chaque fonction de service.
    - L’évolution de la valeur dans le temps : évolution de la satisfaction globale des performances attendues et ROI.
    - L’utilisation des outils de mesure de la valeur comme argumentaires et aides à la décision.Le processus de conduite d’une analyse de la valeur de projet
    - Les étapes du processus de l’analyse de la valeur sur un projet.
    - Les outils utilisés et la répartition des rôles dans chaque étape.
    - Les livrables.
    - L’application de la méthode à des choix de progiciels, et à des refontes techniques.La conduite d’une analyse de la valeur de plan directeur
    - L’analyse des causes d’écarts entre les priorités accordées aux projets et leurs priorités réelles.
    - Le processus de sélection et planification d’un portefeuille de projets.Mise en œuvre de la démarche
    - Les règles pour la constitution du groupe de travail et le choix des participants.
    - Les techniques d’animation de groupes d’analyse de la valeur.
    - La complémentarité avec les méthodes de conduite de projets informatiques.
    - L’impact de la démarche sur les coûts et délais des projets.
    - Les charges engendrées, coûts, délais, et rentabilité de la démarche elle-même.
    - L’utilisation des outils de la démarche dans une méthode de travail personnelle de chef de projet.
    - Les conditions de succès.
    Etude de cas
    Illustration de la démarche et les principaux outils méthodologiques seront illustrés par des cas réels.

    SESSIONS PROGRAMMEES

    Uniquement en intra : contactez votre site Institut 4.10

    VALIDATION

    Evaluation de fin de stage

    PEDAGODIE

    Alternance d’exposés, de démonstrations et d’études de cas

    INTERVENANTS

    Spécialiste analyse de valeur

    MODALITES  PRATIQUES

    Durée : 3 jours soit 21 heures avec 7 heures par jour
    Prix stagiaire : 2 302 € TTC
    Horaires : 9h – 17h30

    ( )

  • Offre de services / sous-traitance
  • LI-MOA-014 SLA, définir et gérer les engagements de vos contrats de service
    SLA, définir et gérer les engagements de vos contrats de service
    BPI / LI-MOA-014
    OBJECTIFS PEDAGOGIQUES
    La réponse aux besoins des clients internes ou externes à la DSI se formalise avec un contrat de niveau de service (SLA). Cette formation permet de traduire les engagements de service par une démarche pratique du pilotage de SLA. C’est une approche qui facilite une externalisation possible des services.

    PUBLIC
    Directeurs des systèmes d’information, responsables MOA/MOE, responsables informatiques études, exploitation, qualité, contrôleurs de gestion, direction financière, directions des achats.
    PRE-REQUIS
    Connaissances de base des composantes et du rôle de la DSI au sein d’une organisation, ainsi que des concepts liés à la notion d’offre de service.

    CONTENU

    SLA : définition
    - Contrat ou convention de service.
    - Rappel sur les différents engagements ITIL® : besoins, catalogue, conventions, contrats, plan d’améliorations, etc.
    - La gestion des niveaux de service : disponibilité, capacité, coûts, continuité, sécurité.
    - La mesure de la performance. Définition et caractéristiques de l’infogérance.
    - La place de l’e-SCM-CL dans les contrats d’infogérance.

    SLA : évaluation
    - Positionnement des services.
    - Implications du prestataire et du donneur d’ordre.
    - Moyens nécessaires.
    - Objectifs ISO 9000 version 2000.
    - Critères de choix d’un prestataire.
    - Processus de sélection.

    SLA : cas d’application
    - Le Help Desk : exemples de métriques financiers, qualités.
    - Le poste utilisateur.
    - La gestion de parc.

    SLA : mise en oeuvre et suivi du contrat
    - Schéma de principe.
    - Les outils de mesure.
    - Le macro-planning.
    - La réunion de lancement.
    - Le suivi de l’activité.

    Offshore et système d’information
    - Etat de l’art du marché.
    - Le processus de décision vers l’offshore.
    - La mise en œuvre et la gouvernance.
    - Les particularités sur les traitements à composante offshore.

    Le cas du Cloud Computing
    - Mutation des modes de consommation.
    - Points de vue : décideur, utilisateur, informaticien.
    - Les offres SaaS.
    - La contractualisation.

    SESSIONS PROGRAMMEES

     

    Accès au calendrier

    VALIDATION

    Evaluation en fin de session

    PEDAGOGIE
    Alternance d’exposés et de travaux pratiques
    INTERVENANTS
    Spécialiste Offre de services

    MODALITES PRATIQUES
    Durée : 2 jours soit 14 heures avec 7 heures par jour
    Prix stagiaire : 1 438,00 € TTC
    Horaires : 09h00 – 17h30

    ( )
  • LI-DSI-106 Tierce Recette Applicative
    Tierce Recette Applicative
    RAT /  LI-DSI-106

    OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

    Maîtriser tous les éléments nécessaires pour organiser et piloter avec succès votre Tierce Recette Applicative. La relation aux prestataires externes, les rôles et responsabilités, les phases de tests, l’amélioration de la qualité, la recette.

    PUBLIC

    PRE-REQUIS

    Chefs de projet MOA, consultants, auditeurs. Connaissances de base en systèmes d’information. Expérience requise en conduite de projets informatiques. Connaissances requises en particulier sur les processus de tests et Qualité.

    CONTENU

    L’évolution des besoins en tests- Pourquoi les tests sont nécessaires ?
    - Les constats, les avancées et les difficultés des projets de tests.
    - Les causes et les axes d’amélioration, les facteurs de succès.
    - Standardiser l’activité de tests avec le référentiel ISTQB.Tester pendant le cycle de vie logiciel
    - Les tests dans le cycle de vie du logiciel.
    - Insérer l’externalisation des tests.TMM et maturité de l’organisation
    - La notion de maturité de l’organisation (approche CMMI) et ses conséquences.
    - Un modèle de maturité standard : TMM.Relation client/fournisseur, rôles et responsabilités
    - Les aspects juridiques.
    - L’importance du contrat.
    - Les acteurs impliqués.
    - L’obligation de conseil.
    - La rédaction du contrat d’externalisation.
    - Les différentes responsabilités.
    - Le cas de logiciels spécifiques.
    - Les ERP et les progiciels.La Tierce Recette Applicative
    - Les principes de la Tierce Recette Applicative.
    - Les enjeux.
    - Les types de services.
    - Les prestations.
    - L’organisation de la Tierce Recette Applicative.
    - Les phases d’une TRA : activités, produits, acteurs. L’appropriation.
    - Préparer les tests. Les tests fonctionnels et les tests techniques.
    - L’acceptation globale. Le PV de validation. La réversibilité.Le pilotage et les indicateurs de la Tierce Recette Applicative
    - Le reporting.
    - La gestion des risques.
    - Les différents indicateurs (méthodes, familles, exemples).Les documents contractuels
    - Le descriptif des prestations.
    - Le périmètre applicatif.
    - La convention de services.
    - La PAQ.
    - Les conditions financières.

    Conclusion
    - Quelques recommandations.
    - Industrialiser les tests.

    SESSIONS PROGRAMMEES

    Uniquement en intra : contactez votre site Institut 4.10

    VALIDATION

    Evaluation de fin de stage

    PEDAGOGIE

    Alternance d’exposés, de démonstrations et d’études de cas

    INTERVENANTS

    Spécialiste Tierce Recette Applicative

    MODALITES  PRATIQUES

    Durée : 2 jours soit 14 heures avec 7 heures par jour
    Prix intra : contactez votre site Institut 4.10
    Horaires : 9h – 17h30

    ( )
  • LI-DSI-047 TMA Tierce Maintenance Applicative, maîtriser coût et qualité de la maintenance
    TMA, Tierce Maintenance Applicative, maîtriser le coût et la qualité de la maintenance
    TMA / LI-DSI-047

    OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

    La maintenance applicative correspond à la phase d’exploitation opérationnelle de l’application. Comment la faire réaliser par un tiers ? Cette formation traite des aspects pratiques, techniques et contractuels de la TMA en proposant une méthodologie basée sur l’expérience de nombreuses opérations d’externalisation.

    PUBLIC

    PRE-REQUIS

    Directeurs informatiques soucieux de percevoir tous les aspects actuels de la TMA. Chefs de projets, en charge des problématiques d’infogérance. Toute personne en rapport avec la TMA. Connaissances de base des problématiques de la maintenance logicielle.

    CONTENU

    Une TMA, des TMA ?
    - Externalisation des applications. Nécessités de la TMA.
    - Recentrer la DSI sur les besoins de l’entreprise et la satisfaction client.
    - Gains de la TMA. Types de maintenance. Ecueils.
    - Pratiques actuelles, le marché de la TMA.Niveaux de service et leur définition
    - Types de services demandés. Types de prestations de TMA.
    - Niveaux exigibles sur les coûts, la qualité et les besoins métiers.
    - Mesure sur le déroulement de la TMA.
    - Définition des indicateurs. Contraintes de faisabilité. Choix de la périodicité.
    - Impact sur la charge de travail. Interpréter les indicateurs.Contrat d’infogérance et contractualisation
    - Caractéristiques d’un contrat. Objectifs visés. Bases juridiques. Points à établir.
    - Clauses particulières. Prix. Limitation des avenants. Transfert de salariés. Article 122.
    - Contractualisation. Cahier des charges. Choix des prestations additionnelles.
    - Appel d’offre. Choix du prestataire. Offre des SSII. Passation du contrat.Transfert d’un applicatif
    - Objectifs et planning de la phase de préparation, les rôles. Choix initiaux.
    - Définition du périmètre. Transfert de connaissances.Management technique de la prestation
    - Conserver la maîtrise d’ouvrage. Gestion des évolutions. Gestion des délais.
    - Contrôle Qualité. Suivi d’avancement. Tests.
    - Gestion des anomalies. Gestion des risques.Management de la relation contractuelle
    - Management d’un périmètre évolutif. Création de relations de partenariat. Evolutions et avenants.
    - Benchmarking de la prestation et ses implications sur le prix. Dossier de suivi et faits contractuels.
    - Traçabilité des prestations et interventions. Paiements et gestion des pénalités.
    - Arrêt du contrat : Arrêt anticipé ou arrêt à terme.La réversibilité
    - Ecueils constatés. Définition contractuelle, zoom sur les clauses AFNOR. Précautions juridiques.
    - Responsabilités respectives. Plan de réversibilité.
    - Période de “ double commande “. Restitution des documents, jeux d’essai.

    SESSIONS PROGRAMMEES

     Accès au calendrier

    VALIDATION

    Evaluation de fin de stage

    PEDAGODIE

    Alternance d’exposés, de démonstrations et d’études de cas

    INTERVENANTS

    Spécialiste TMA

    MODALITES  PRATIQUES

    Durée : 2 jours soit 14 heures avec 7 heures par jour
    Prix stagiaire : 1 685 € TTC
    Horaires : 9h – 17h30

    ( )
  • LI-DSI-019 Construire un catalogue de services/ITIL® v3
    Construire un catalogue de services / ITIL® v3
    CSI / LI-DSI-019
    OBJECTIFS PEDAGOGIQUES
    A l’intersection des contrats de service et de la fourniture des prestations, le catalogue est la clé de voûte de la qualité des services. Cette formation vous apprend à réaliser un catalogue client qui satisfait les exigences métiers, ainsi qu’à le publier en accord avec les niveaux de service.

    PUBLIC
    Directeurs des systèmes d’information, responsables MOA/MOE, responsables informatiques études, exploitation, qualité, contrôleurs de gestion, direction financière, direction des achats.
    PRE-REQUIS
    Connaissances de base des composantes et du rôle de la DSI au sein d’une organisation, et des concepts liés à la notion d’offre de services.

    CONTENU

    Introduction : problématique
    - L’enjeu du catalogue est marketing. Il matérialise l’offre et la met en adéquation avec la fourniture des services.
    - ITIL® 2011 implique une séparation entre catalogue des services et catalogue des composantes de services.
    - Positionnement du catalogue au sein des documents contractuels liant MOA et MOE.

    Les composantes d’une offre de services
    - Les services (unitaires, périphériques, globaux).
    - Les engagements (objectif, ressources, forfait).
    - Les modes opératoires. Modalités et niveaux d’intervention. Modalités et niveaux d’exécution.
    - Synoptique global de l’offre.
    - Revue de la méthodologie de conception de l’offre en vue de la création du catalogue.

    Le catalogue des services selon ITIL® 2011
    - Catalogue technique et catalogue client.
    - La notion de cycle de vie de services.
    - Analyse du contenu du catalogue en stratégie des services, conception des services, transition des services.
    - Le catalogue technique : qu’est-ce qu’un composant de service ?
    - Matrice CI. Services et relations de services.

    Méthodologie : création d’un catalogue de services en sept étapes
    - Introduction générale. Missions, fonctions, rôles, objectifs de la DSI.
    - Présentation du mode de lecture/règles de lisibilité.
    - Présentation de l’offre de services selon un modèle synthétique et global. Choix des types de modèles.
    - Description de l’organisation des services selon les circuits et les interfaces prédéfinis.
    - Présentation de la cartographie des domaines retenus lors de la conception de l’offre et la raison du choix.
    - Recensement des moyens engagés.
    - Réalisation des fiches de service avec les rubriques retenues par le fournisseur.

    Niveau de maturité d’un catalogue
    - Modèle de maturité. Services, prestations, livrables, compétences, ressources.
    - Analyse du contenu de chaque niveau de maturité.
    - Listes de services, cartographie de domaines et architecture de services.

    La publication du catalogue
    - Gestion du point de contact client.
    - Détermination des canaux de communication et de distribution. Définition d’une stratégie multicanal.
    - Choix du média.
    - Gestion et évolutions du catalogue des services.
    - Procédures de création/amélioration des services.

    SESSIONS PROGRAMMEES
     Accès au calendrierVALIDATION
    Evaluation en fin de session

    PEDAGOGIE
    Alternance d’exposés et de travaux pratiques
    INTERVENANTS
    Spécialiste ITIL

    MODALITES PRATIQUES
    Durée : 2 jours soit 14 heures avec 7 heures par jour
    Prix stagiaire : 1 438,00 € TTC
    Horaires : 09h00 – 17h30

    ( )
  • LI-DSI-004 Sous-traitance informatique, piloter l’externalisation
    Sous-traitance informatique, piloter l’externalisation
    SST / LI-DSI-004

    OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

    Pour répondre au besoin de qualité et de contrôle des coûts, de nombreuses entreprises font appel à la sous-traitance pour gérer ce qui ne fait pas partie de leur cœur d’activité. S’appuyant sur l’eSourcing Capability Model, ce séminaire présente les meilleures pratiques d’organisation de la sous-traitance pour la DSI.

    PUBLIC

    PRE-REQUIS

    Directeurs des Systèmes d’Information, Responsable informatique, Contrôleur de gestion, Direction financière, Direction des achats, Direction fournisseur, Responsable de contrat. Aucune connaissance particulière.

    CONTENU

    Sourcing, outsourcing, création de valeur et stratégie d’entreprise
    - La problématique de la sous-traitance informatique : Business Process Outsourcing, Information Technologie Outsourcing.
    - Les définitions et concepts associés : offshore, nearshore, onshore, ASP ?
    - Les aspects juridiques et contractuels.
    - La sous-traitance et la création de la valeur.
    - Le rôle et la mission de la DSI, les compétences “ cœur de métier ”.Définition d’une stratégie de sous-traitance
    - L’urbanisation des SI : un levier pour structurer la politique de sous-traitance.
    - Offre du marché et son évolution.
    - Perspectives ouvertes par les architectures SOA et l’EAI, par l’urbanisation des secteurs d’activité. Exemple : eTom.
    - Le knowledge management et la gestion des ressources humaines.
    - Les pièges d’une sous-traitance non maîtrisée.Le cycle de vie et les processus
    - Processus à mettre en œuvre pour maîtriser la sous-traitance.
    - Les bonnes pratiques reconnues.
    - Le e-Sourcing Capability Model.
    - Présentation des domaines de capacité.
    - Présentation des niveaux de maturité.
    - Structure du référentiel.
    - Evaluation de votre organisation.Cycle de vie de la sous-traitance, point de vue du client et du fournisseur
    - Elaborer un cahier des charges, initialiser la sous-traitance.
    - La stratégie de sous-traitance. Contenu type d’un cahier des charges. Aspects juridiques et clauses abusives.
    - Marché unique ou lotissement. Gestion des interactions entre lots. Réaliser le benchmark des sous-traitants.
    - La planification, la mise en place de l’opération.
    - Suivre et contrôler la sous-traitance. Organisation de la structure interne de suivi.
    - Présentations globales du processus, principales étapes et livrables associés.
    - Indicateurs clés de suivi, le tableau de bord de la gestion des sous-traitants.
    - Gestion des incidents et des conflits.Réversibilité et terminaison
    - La clôture.
    - La mise en œuvre de la réversibilité.
    - La reprise en interne ou par un autre opérateur.
    - Le transfert des opérations.

    SESSIONS PROGRAMMEES

    Uniquement en intra : contactez votre site Institut 4.10

    VALIDATION

    Evaluation de fin de stage

    PEDAGODIE

    Alternance d’exposés, de démonstrations et d’études de cas

    INTERVENANTS

    Spécialiste sous-traitance informatique

    MODALITES  PRATIQUES

    Durée : 2 jours soit 14 heures avec 7 heures par jour
    Prix stagiaire : 1 561 € TTC
    Horaires : 9h – 17h30

    ( )