Passer commande via notre portail client

Partager cet article ...Print this pageEmail this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestShare on TumblrDigg this
Sécurité des applications Web
SER / LI-SEC-025

OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

L’intrusion sur les serveurs de l’entreprise représente un risque majeur. Il est essentiel de comprendre et d’appliquer les technologies et les produits permettant d’apporter le niveau de sécurité suffisant aux applications déployées et plus particulièrement aux applications à risque comme les services extranet et la messagerie. Résolument pragmatique, ce stage vous apportera les clés de la protection d’un service en ligne à partir d’exemples concrets d’attaques et de ripostes adaptées.

PUBLIC

PRE-REQUIS

Administrateurs réseaux, systèmes, Webmaster. Connaissances de base en systèmes, réseaux et d’Internet.

CONTENU

Introduction- Statistiques et évolution des failles liées au Web selon IBM X-Force et OWASP.- Evolution des attaques protocolaires et applicatives.- Le monde des hackers : qui sont-ils ? Quelles sont leurs motivations, leurs moyens ?Constituants d’une application Web- Les éléments d’une application N-tiers.- Le serveur frontal HTTP, son rôle et ses faiblesses.- Les risques intrinsèques de ces composants.

- Les acteurs majeurs du marché.

 

Le protocole HTTP en détail

- Rappels TCP, HTTP, persistance et pipelining.

- Les PDU GET, POST, PUT, DELETE, HEAD et TRACE.

- Champs de l’en-tête, codes de status 1xx à 5xx.

- Redirection, hôte virtuel, proxy cache et tunneling.

- Les cookies, les attributs, les options associées.

- Les authentifications (Basic, Improved Digest…).

- L’accélération http, proxy, le Web balancing.

- Attaques protocolaires HTTP Request Smuggling et HTTP Response splitting.

Travaux pratiques

Installation et utilisation de l’analyseur réseau Wireshark. Utilisation d’un proxy d’analyse HTTP spécifique.

 

Les vulnérabilités des applications Web

- Pourquoi les applications Web sont-elles plus exposées ?

- Les risques majeurs des applications Web selon l’OWASP (Top Ten 2010).

- Les attaques “ Cross Site Scripting “ ou XSS – Pourquoi sont-elles en pleine expansion ? Comment les éviter ?

- Les attaques en injection (Commandes injection, SQL Injection, LDAP injection…).

- Les attaques sur les sessions (cookie poisonning, session hijacking…).

- Exploitation de vulnérabilités sur le frontal HTTP (ver Nimda, faille Unicode…).

- Attaques sur les configurations standard (Default Password, Directory Transversal…).

Travaux pratiques

Attaque Cross Site Scripting. Exploitation d’une faille sur le frontal http. Contournement d’une authentification par injection de requête SQL.

 

Le firewall réseau dans la protection d’application HTTP

- Le firewall réseau, son rôle et ses fonctions.

- Combien de DMZ pour une architecture N-Tiers.

- Pourquoi le firewall réseau n’est pas apte à assurer la protection d’une application Web.

 

Sécurisation des flux avec SSL / TLS

- Rappels des techniques cryptographiques utilisées dans SSL et TLS.

- Gérer ses certificats serveurs, le standard X509.

- Qu’apporte le nouveau certificat X509 EV ?

- Quelle autorité de certification choisir ?

- Les techniques de capture et d’analyse des flux SSL.

- Les principales failles des certificats X509.

- Utilisation d’un reverse proxy pour l’accélération SSL.

- L’intérêt des cartes crypto hardware HSM.

Travaux pratiques

Mise en oeuvre de SSL sous IIS et Apache. Attaques sur les flux HTTPS avec sslstrip et sslsnif.

 

Configuration du système et des logiciels

- La configuration par défaut, le risque majeur.

- Règles à respecter lors de l’installation d’un système d’exploitation.

- Linux ou Windows. Apache ou IIS ?

- Comment configurer Apache et IIS pour une sécurité optimale ?

- Le cas du Middleware et de la base de données. Les V.D.S. (Vulnerability Detection System).

Travaux pratiques

Procédure de sécurisation du frontal Web (Apache ou IIS).

 

Principe du développement sécurisé

- Sécurité du développement, quel budget ?

- La sécurité dans le cycle de développement.

- Le rôle du code côté client, sécurité ou ergonomie ?

- Le contrôle des données envoyées par le client.

- Lutter contre les attaques de type “ Buffer Overflow ”.

- Les règles de développement à respecter*.

- Comment lutter contre les risques résiduels : Headers, URL malformée, Cookie Poisoning…

 

L’authentification des utilisateurs

- L’authentification via HTTP : Basic Authentication et Digest Authentication ou par l’application (HTML form).

- L’authentification forte : certificat X509 client, Token SecurID, ADN digital Mobilegov…

- Autres techniques d’authentification par logiciel : CAPTCHA, Keypass, etc.

- Attaque sur les mots de passe : sniffing, brute force, phishing, keylogger.

- Attaque sur les numéros de session (session hijacking) ou sur les cookies (cookie poisoning).

- Attaque sur les authentifications HTTPS (fake server, sslsniff, X509 certificate exploit…).

Travaux pratiques

Attaque “ Man in the Middle “ sur l’authentification d’un utilisateur et vol de session (session hijacking).

 

Le firewall “ applicatif ”

- Reverse-proxy et firewall applicatif, détails des fonctionnalités.

- Quels sont les apports du firewall applicatif sur la sécurité des sites Web ?

- Insérer un firewall applicatif sur un système en production. Les acteurs du marché.

Travaux pratiques

Mise en oeuvre d’un firewall applicatif. Gestion de la politique de sécurité. Attaques et résultats.

SESSIONS PROGRAMMEES

 Accès au calendrier

VALIDATION

Evaluation de fin de stage

PEDAGOGIE

Alternance d’exposés et de travaux pratiques

INTERVENANTS

Spécialiste Sécurite Web

MODALITES PRATIQUES

Durée : 3 jours soit 21 heures avec 7 heures par jour

Prix stagiaire : 1 779 € TTC

Horaires : 9h – 17h30

Durée:

Laisser un commentaire