Passer commande via notre portail client

Partager cet article ...Print this pageEmail this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedInPin on PinterestShare on TumblrDigg this
Détection d’intrusions, comment gérer les incidents de sécurité
INT / LI-SEC-015
OBJECTIFS PEDAGOGIQUES
Cette formation à la fois théorique et pratique présente les techniques d’attaque les plus évoluées à ce jour et montre comment y faire face. A partir d’attaques réalisées sur cibles identifiées (serveurs Web, clients, réseaux, firewall, bases de données…), le participant apprendra à déclencher la riposte adaptée (filtrage d’anti-trojan, filtrage d’URL mal formée, détection de spam et détection d’intrusion en temps réel avec sonde IDS).

PUBLIC
Responsables, architectes sécurité. Techniciens et administrateurs systèmes et réseaux.
PRE-REQUIS
Bonnes connaissances des réseaux TCP/IP. Connaissances de base en sécurité informatique.

CONTENU

Le monde de la sécurité informatique
- Définitions “officielles” : le hacker, le hacking.
- La communauté des hackers dans le monde, les “gurus”, les “script kiddies”.
- L’état d’esprit et la culture du hacker.
- Les conférences et les sites majeurs de la sécurité.

TCP/IP pour firewalls et détection d’intrusions
- IP, TCP et UDP sous un autre angle.
- Zoom sur ARP et ICMP.
- Le routage forcé de paquets IP (source routing).
- La fragmentation IP et les règles de réassemblage.
- De l’utilité d’un filtrage sérieux.
- Sécuriser ses serveurs : un impératif.
- Les parades par technologies : du routeur filtrant au firewall stateful inspection ; du proxy au reverse proxy.
- Panorama rapide des solutions et des produits.

Comprendre les attaques sur TCP/IP
- Le “Spoofing” IP.
- Attaques par déni de service.
- Prédiction des numéros de séquence TCP.
- Vol de session TCP : Hijacking (Hunt, Juggernaut).
- Attaques sur SNMP.
- Attaque par TCP Spoofing (Mitnick) : démystification.

Intelligence Gathering : l’art du camouflage
- Chercher les traces : interrogation des bases Whois, les serveurs DNS, les moteurs de recherche.
- Identification des serveurs.
- Comprendre le contexte : analyser les résultats, déterminer les règles de filtrage, cas spécifiques.

Protéger ses données
- Systèmes à mot de passe “en clair”, par challenge, crypté.
- Le point sur l’authentification sous Windows.
- Rappels sur SSH et SSL (HTTPS).
- Sniffing d’un réseau switché : ARP poisonning.
- Attaques sur les données cryptées : “Man in the Middle” sur SSH et SSL, “Keystoke Analysis” sur SSH.
- Détection de sniffer : outils et méthodes avancées.
- Attaques sur mots de passe.

Détecter les trojans et les backdoors
- Etat de l’art des backdoors sous Windows et Unix.
- Mise en place de backdoors et de trojans.
- Le téléchargement de scripts sur les clients, exploitation de bugs des navigateurs.
- Les “Covert Channels” : application client-serveur utilisant ICMP.
- Exemple de communication avec les Agents de Déni de Service distribués.

Défendre les services en ligne
- Prise de contrôle d’un serveur : recherche et exploitation de vulnérabilités.
- Exemples de mise en place de “backdoors” et suppression des traces.
- Comment contourner un firewall (netcat et rebonds) ?
- La recherche du déni de service.
- Les dénis de service distribués (DDoS).
- Les attaques par débordement (buffer overflow).
- Exploitation de failles dans le code source. Techniques similaires : “Format String”, “Heap Overflow”.
- Vulnérabilités dans les applications Web.
- Vol d’informations dans une base de données.
- Les RootKits.

Comment gérer un incident ?
- Les signes d’une intrusion réussie dans un SI.
- Qu’ont obtenu les hackers ? Jusqu’où sont-ils allés ?
- Comment réagir face à une intrusion réussie ?
- Quels serveurs sont concernés ?
- Savoir retrouver le point d’entrée et le combler.
- La boîte à outils Unix/Windows pour la recherche de preuves.
- Nettoyage et remise en production de serveurs compromis.

Conclusion : quel cadre juridique ?
- La réponse adéquate aux hackers.
- La loi française en matière de hacking.
- Le rôle de l’Etat, les organismes officiels.
- Qu’attendre de l’Office Central de Lutte contre la Criminalité (OCLCTIC) ?
- La recherche des preuves et des auteurs.
- Et dans un contexte international ?
- Le test intrusif ou le hacking domestiqué ?
- Rester dans un cadre légal, choisir le prestataire, être sûr du résultat.

SESSIONS PROGRAMMEES

 

Accès au calendrier

VALIDATION

Evaluation en fin de session

PEDAGOGIE
Alternance d’exposés et de travaux pratiques
INTERVENANTS
Spécialiste Sécurité informatique

MODALITES PRATIQUES
Durée : 4 jours soit 28 heures avec 7 heures par jour
Prix stagiaire : 2 226,00 € TTC
Horaires : 09h00 – 17h30

Durée:

Laisser un commentaire